Le tir a l arc

Le tir à l’arc est un sport de précision dans lequel les compétiteurs tentent d’envoyer leurs flèches le plus au centre d’une cible avec leur arc. Il fut d’abord pratiqué pour chasser et pour faire la guerre avant d’être abandonné pour les armes à feu. Il devint alors un loisir puis un sport à part entière et, notamment, un sport olympique.

Actuellement, au niveau mondial, deux fédérations font la promotion du tir à l’arc : la Fédération internationale de tir à l’arc  et l’International Field Archery Association. En Belgique francophone, c’est la Ligue Francophone Belge de tir à l’arc  qui gère cette discipline.
Parmi les arcs modernes, on distingue plusieurs types d’arc : les arcs longs ou longbow, descendants des arcs anglais, n’ayant qu’une seule courbure de branche, l’arc classique à double courbure, les arcs à poulies ou arcs compound au bout de chaque branche se trouve une poulie où passent des câbles. L’avantage consiste dans le fait que, environ à la moitié de l’armement, la force nécessaire diminue de 40 % à 60 %, voire plus, ce qui permet à l’archer de tenir longtemps à plein armement sans fatigue, tandis qu’un arc traditionnel, une fois bandé, doit être lâché rapidement, sinon le bras de l’archer fatigue, tremble et la précision du tir diminue.

Il existe plusieurs types de tir, par exemple le tir, sur cible à 18 ou 25m  sur blasons (cible) de 40 cm (60 cm à 25 m) ou sur trispots (trois spots alignés, équivalents aux zones centrales du blason de 40cm ou 60 cm), en deux fois 10 volées de 3 flèches soit 60 flèches (sur les trispots, une flèche par spot), le tir FITA ou tir olympique : sur cible en plein air, sur terrain plus ou moins plat (par ex. un terrain de sport). En arc classique, il s’agit de la discipline olympique, et se pratique à une distance de 70 m sur blason de 1,22 m, en arc  compound », les arcs à poulies tirent à 50 m sur blason de 80 cm réduit au 5 (c’est-à-dire qu’il n’y a pas les zones de score de 1 à 4 points).

Exemple de compétition

Le tir campagne se pratique en terrain accidenté à découvert ou en sous-bois, sur un parcours de 24 cibles dont les distances sont soit
24 inconnues, 12 connues et 12 inconnues (panachage au choix de l’organisateur). Les distances connues vont de 5 à 60 m, les distances inconnues de 5 à 55 m pour les classiques et arc à poulie. L’archer tire une volée de trois flèches par cible, soit un total de 72 flèches. Il dispose de 3 minutes pour tirer ses trois flèches. Le tir nature est un parcours de 21 cibles placées à distances variables (5 à 40m) qui se pratique en pleine nature. Les cibles sont des images animalières comportant une zone tuée et une zone blessée. Sur chaque cible l’archer doit évaluer la distance et tirer 2 flèches en 30 ou 45 secondes (en fonction du type d’arc et/ou de la catégorie d’âge), chaque flèche étant tirée d’un pas de tir différent. Un concours officiel se déroule sur 2 parcours de 21 cibles dans la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Nouveau site